Le tour de la Thur

Le 6 juillet: Tous les membres de l´association sont arrivés bien avant 10 heures sur la place du bailli à St-Amarin pour participer au départ du tour de la Thur. Joseph Peter, président du club vosgien de St-Amarin et responsable de la 44° édition de cette manifestation sportive a su mettre les six enfants de l´association sous le regard bienveillant des 900 inscrits à cette course. Devancés par les sonneurs de cloche des deux vallées, les enfants étaient en tête du cortège et au bout de quelques dizaines de mètres, ont laissé s´élancer tous les fans de marche en montagne tout en les encourageant. La première randonnée de cinq kilomètres était très technique et nécessitait de la part de tous concentration et endurance. Les parents nous ont encouragés à mi-parcours et aidé à terminer cette première étape. L´après-midi passée au parc de Wesseling a offert diverses activités ludiques ou invité tout simplement au farniente. Les enfants et leurs parents ont alors découvert leur hébergement au col du Hunsrück: https://www.hotel-fourmi.fr/

Le 7 juillet: Nous sommes allés chercher les enfants toujours aussi ponctuels pour partir en balade và 30 minutes de voiture de la ferme-auberge de la fourmi. Nous avons alors rencontré et encouragé les derniers marcheurs du circuit de 100kms et Gérard un ancien collègue perdu de vue depuis 40 ans! Ils n´ont pas hésité à bavarder avec les enfants! Un pique-nique organisé par les parents à proximité de leur hébergement a fait oublier les moments de découragement et de fatigue. La perspective de faire du pédalo sur le lac de Kruth a eu également un effet très motivant. Une fois rentrés, Alain nous a  appris dans la bonne humeur deux nouvelles chansons. Pas si simple de mémoriser gestes et paroles sans parler de la musique, du moins pour nous les voyants!

Le 8 juillet: Nous partons vers le Markstein et faisons le tour du Trehkopf: une promenade à flanc de montagnes au milieu de champs de myrtilles, de l´avis de tous, une promenade de santé. Un repas à la créperie et plusieurs tours de luge ont indéniablement constitué un moment fort du séjours. Départ pour la ferme-auberge du Grand Ventron où sont hébergés parents, enfants et encadrants. L´auberge offre suffisamment d´espace pour offrir le cadre idéal à notre répétition générale.

Le 9 juillet: Nous quittons la ferme-auberge pour rejoindre la maison de la nature du Rothenbach perchée sur les hautes chaumes à 1200m d´altitude.http://www.cpie-hautes-vosges.com/

Aurore nous avait préparé un parcours sensoriel au milieu d´une clairière propice au récit de contes et légendes des vallées des Vosges. Qui sait encore pourquoi l´hirondelle a une queue aussi échancrée? Une visite proprement dite de la maison de la nature a permis aux voyants d´observer des chamois à quelques dizaines de mètres et aux enfants de découvrir par l´ouie et le toucher plusieurs représentants de la faune locale. Après un bref pique-nique sur place, nous voici en route vers le mont Ste-Odile. Nous avions renoncé à prendre le chemin des pèlerins jugé trop ardu par le plus grand nombre et opté pour la découverte du mur paien. Accompagné par un vieux conteur malicieux, très soucieux de s´adapter au handicap des enfants et surtout de s´adresser à leur coeur et leur imagination, nous avons écouté les quatre véritables histoires de la construction de ce mur qui  garde néanmoins tout son mystère. De retour sur le site du monastère, nous avons offert aux touristes présents sur le site un bref concert, le fruit de deux séances de répétition! Un moment émouvant pour tous, petits et grands! Un goûter offert à tous les membres et amis de l´association a clos cette belle expérience sportive et collective dans le cadre privilégié des Vosges du Sud!  Merci à toutes et tous pour tout ce qui a contribué à la réussite de ce séjour.

Saint-Amarin et alentours+ Le mont Ste-Odile